Biographie

C’est à la fin d’un mois de janvier 1997 particulièrement frisquet que la formation phare de la minuscule scène pop orléanaise décidait de se saborder.  Elena (basse/chant) et Matthieu (guitare / chant), les deux gamins turbulents de Joe Shmo, mettaient contre toute attente un terme à l’aventure du duo le plus doué et le plus touchant de la musique d’ici.
Né en 1993, Joe Shmo, cousin éloigné d’un trappeur esquimau évoqué par les Weather Prophets (groupe dans lequel figurait Peter Astor), élevé et nourri généreusement à la pop classique britannique (de Wire aux Boo Radleys) et au rock américain plus heurté (de Sonic Youth en passant par Sebadoh et Babes In Toyland), avait su, durant trois années, livrer une musique libérée de toute influence et débarrassée de tous les complexes qui écrasent habituellement une grande partie des groupes français en voie de reconnaissance. C’est justement de reconnaissance dont a manqué ce grand petit groupe. On regrettera encore longtemps que les labels et la presse dite spécialisée soient passés à côté.
Seul, un jeune breton curieux, amateur de tartines, un tantinet désinvolte permit à Elena et Matthieu de graver leur talent sur un seul et unique 45 tours.
Reste une belle poignée de démos et de beaux souvenirs de concerts…
Ce site propose de revenir sur la trop courte mais brillante histoire du meilleur groupe pop orléanais du monde.

Septembre 93
Matthieu, ex-guitariste des YØLE suit depuis peu ses études en Arles. Pour vaincre le manque et l’ennui dus à l’éloignement, il compose et enregistre jour et nuit à l’aide de son nouveau 4 pistes et de sa boîte à rythme : Joe Shmo est né. Très vite, Matthieu se retrouve en possession d’une multitude de morceaux qui figureront bientôt sur une première K7 démo intitulée The Speed Of Life Is Not The Same For Everyone.

Fin mai-juin 1994
C’est la fin de l’année universitaire, Matthieu abandonne Arles le temps des vacances et rejoint Orléans. Il retrouve Elena qui de son côté s’est mise à la basse et au chant. Elle a déjà quelques idées de morceaux qu’elle soumet à Matthieu. Très enthousiastes et sans plus attendre ils se mettent au travail. Leur entente musicale est immédiate et se fait d’autant plus facilement que tous deux se connaissent très bien.

12 octobre 1994
Salle Fernand Pellicer à Orléans-La Source. Première apparition scénique pour Joe Shmo, l’association 2F ayant choisi de leur donner leur chance lors de la première partie du groupe irlandais The Catchers. Ce soir là il ne faudra pas longtemps à Matthieu et Elena pour capturer toute l’attention d’un public qui se montrera plus que réceptif aux compositions du jeune duo orléanais.

Septembre 1995
Une petite révolution pour le groupe avec l’arrivée de Jérôme à la batterie, ce n’est pas un inconnu de la scène pop orléanaise puisqu’il tenait déjà les baguettes au sein des YØLE aux côtés de Matthieu. Pour autant, la boîte à rythme n’est pas définitivement mise de côté, puisqu’elle redevient un membre à part entière du groupe, lorsque leur batteur n’est pas disponible.

23 novembre 1995, au Globe Flotteur à Orléans
Ce concert est l’occasion pour le public orléanais de découvrir pour la première fois le nouveau line-up du groupe. Jérôme toujours aussi bon batteur s’en sort admirablement. Grâce à sa présence, les morceaux prennent une toute autre tournure et gagnent en chaleur et en intensité.

Janvier 1996
L’année 1996 démarre en beauté pour le groupe : le label brestois Les Tartines lui propose de sortir un premier 45 tours 4 titres. La sortie initialement prévue pour le mois d’avril sera repoussée à novembre.

Octobre 1996
Jérôme quitte le groupe pour remplir ses obligations militaires. Sébastien, qui sévit déjà comme guitariste au sein des jeunes prometteurs Waterbrains, a la lourde responsabilité de lui succéder. Il fera son entrée en scène un peu plus d’un mois après, le 14 décembre lors d’un concert à l’Auberge de la Madeleine.

17 décembre 1996 au Zig-Zag d’Olivet
Pour son retour sur une scène orléanaise après de long mois d’absence, le groupe Collection D’arnell Andrea partagent l’affiche avec Joe Shmo pour ce qui sera, alors que tout le monde l’ignore encore, leur dernière prestation.
Trois jours plus tard, c’est seul que Matthieu jouera à Tours dans le cadre du Festival Indé Tours Pop. L’annonce de la séparation du groupe se fera seulement quelques semaines plus tard, début février.